Adobe: "Non, ne me quitte pas..."

L’autre soir, j’avais décidé de renoncer à Adobe Lightroom pour une ou deux bonnes raisons et peut-être quelques mauvaises, mais j’avais décidé.

Une des bonnes, je pense, c’est que la synchronisation des images entre ma version «Classic» de Lightroom sur Mac et le «cloud» est «plantée»  depuis belle lurette. Elle ne fonctionne plus. Les collections que j’y ajoute ne sont pas synchronisées et le compteur reste bloqué sur 503 photos en cours de synchronisation.

Lr sync

Je me dis que ce sont ces, ou l’une de ces photos, qui pose·nt problème. Mais la fenêtre de détails reste vide… J’ai à peu près tout essayé en suivant les conseils officiels d’Adobe et les astuces suggérées sur le net. Sans succès.

Lr sync 2

Bref, cela m’énerve et me travaille depuis assez longtemps pour que je remette en question mon besoin de Lightroom.

Surtout que je dispose d’une licence de Photomechanic, une vraie bombe pour la visualisation d’images, leur «manipulation» hors retouches et la gestion des métadonnées associées. La dernière version dispose même d’un catalogue pour visualiser les images stockées sur un support déconnecté de votre machine.

Bref encore, entre Photomechanic pour la gestion de mon stock d’images et des archives, un éditeur comme Luminar pour les retouches et l’application «Photos» du Mac et des bidules iOS pour le «tout venant» quotidien, je suis paré me semble-t-il. J’y ai ajouté un compte Infomaniak kDrive de 2To pour synchroniser mes images en ligne et le tour est joué pour «remplacer» Lightroom. Je mets des guillemets, car bien sûr que cela ne remplace pas l’édition «synchronisée» des modifications des photos. Mais comme la synchro ne marche pas…

J’en arrive à ma décision de renoncer à Lightroom et de modifier ma «formule» chez eux. Je clique et clique et on m’affiche cela.

Adobe lightroom 1

Bon, j’en ai vraiment ras-le-bol. Tant pis pour la pénalité de près de 30 CHF, qui a le don de me conforter dans ma décision. Je confirme et tombe sur l’écran suivant:

Adobe lightroom 2

C’est fabuleux.

D’abord on veut te punir. Ensuite on t’offre deux mois gratuits… La carotte après le bâton!

Alors j’avoue que je me suis arrêté là, pour redonner une chance à cette «rrogntudjû» de synchronisation. Mais après les derniers essais, je peux confirmer que ce n’est pas gagné…

Joakim Faiss @jokef